Ce réseau international rassemble  621 sites d'exception répartis dans 117 pays qui concilient conservation de la biodiversité, valorisation culturelle et développement économique et social.

Le bassin de la Dordogne (24 000 km2) - onze départements et cinq régions - est la onzième réserve reconnue en France et aussi la plus grande. Le principe fondateur de la Réserve mondiale de biosphère du bassin de la Dordogne est que la préservation de son patrimoine fluvial, des ressources et des bienfaits qu'il dispense, est une condition du développement futur de ce territoire et du bien-être des riverains.

L'objectif visé est que cette reconnaissance internationale vienne stimuler l'imagination et la prise en compte de l'environnement dans les projets de gestion et d'aménagement du territoire. Elle contribue aussi au rayonnement international du bassin de la Dordogne.

Des volcans d'Auvergne à l'Estuaire de la Gironde, les paysages du bassin de la Dordogne sont diversifiés et remarquables et la nature généreuse. La rivière Dordogne et ses affluents contribuent largement à marquer de leur empreinte ce territoire et les cultures. Nombreuses sont les activités qui bénéficient de ce patrimoine. Grâce aux efforts de chacun, ce magnifique bassin a pu préserver un subtil équilibre entre le développement économique et la préservation des écosystèmes.

Ce sont des caractéristiques qui ont pesé dans la décision de l'UNESCO.