Saint-Emilion : un véritable musée à ciel ouvert !

À seulement 30 minutes de Bordeaux et 10 minutes de Libourne, Saint-Émilion est l’une des destinations phares de la planète en tant que site connu depuis le Moyen-Âge pour ses pèlerinages et son breuvage et récemment reconnu par l’U.N.E.S.C.O. pour ses paysages.

Entre vignes et cours d’eau, le long de côteaux boisés et des routes pittoresques, la juridiction de Saint-Émilion s’étire sur 75 km2 autour d’une cité médiévale particulièrement bien préservée. Selon la légende, la cité doit son nom à Émilion, moine breton du VIIIème siècle.

Ville commerçante et prospère, lieu de transaction de ce que la Juridiction avait à fournir de meilleur (vin, grains, pierre à bâtir), mais aussi fameux lieu de pèlerinage sur les reliques du saint-patron, la belle cité de Saint-Émilion a traversé le Moyen Âge dans une indéniable prospérité, que reflètent aujourd’hui encore ses monuments emblématiques, en particulier l’incroyable église monolithe souterraine ! Creusée au début du XIIème siècle, cette église aux dimensions impressionnantes (38m de long pour 12 m de haut) rappelle l’activité religieuse de la ville au Moyen-âge et intrigue par sa conception hors du commun.

Cloîtres, églises, maisons à pans de bois et en pierres de taille, anciens moulins, grandes seigneuries du XVème siècle, à chaque pas le patrimoine éblouit ! A pied, à vélo, en voiture ou en bus et même en bateau depuis Libourne, les paysages, les châteaux et les nouveaux chais à l’architecture contemporaine se révèlent sous une lumière changeante à chaque saison.

La gastronomie Saint-Émilionnaise en charmera également plus d’un avec ses spécialités ayant traversés les siècles. Les fameux macarons de Saint-Émilion, dont la recette a été apportée dans la cité médiévale au XVIIème siècle par les sœurs Ursulines, sont devenus la spécialité sucrée du village. Ces délicieux et moelleux petits gâteaux ronds se dégustent ainsi de préférence avec un petit verre de Crémant de Bordeaux, autre particularité de Saint-Émilion, fabriqué à l’abris des regards, notamment dans le Cloître des Cordeliers.

La rivière Dordogne influence également la cuisine locale. La commune de Sainte-Terre est, par exemple, considérée comme la capitale mondiale de la lamproie. Cet animal atypique né il y a plus de 500 millions d’années et dépourvu de mâchoire, de nageoire et d’écaille, régale les gourmets lorsqu’il est mijoté dans du vin et accompagné de poireaux.

La Juridiction de Saint-Émilion (incluant la cité et les territoires des 8 villages unis sous l’autorité de la Jurade au Moyen-Âge) a été inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial par l’UNESCO en 1999 pour préserver, restaurer et transmettre cet héritage exceptionnel qui se découvre toute l’année !